21 décembre 2008

Haro sur le décolleté

 


Elisabeth (1998)Les mêmes commentaires sur La reine Margot peuvent être appliqués au film Elizabeth. Même si dans cette saga, il a été fait choix de respecter l'évolution du costume selon le déroulement de la fiction, une part de fantaisie demeure.

Le film s'ouvre par l'avènement de la jeune reine avec un décolleté qui n'est peut-être pas des plus séants. Les cheveux épars, Cate Blanchett donne l'image d'une femme jeune et gracieuse. Elle porte en réalité un costume qui est beaucoup plus propre à la mode italienne des années 1550 que de la cour des Tudor de ces mêmes années.

Elisabeth I vers 1560Le réalisateur n'a pas cherché à retrouver et à retranscrire l'image glacée que donnent les premiers portraits officiels de la reine. Ce ne sont que des représentations idéalisées dira t-on. Il n'empêche qu'ils permettent de comprendre le changement de mode qui s'opère entre le règne de Marie et celui de sa soeur.

Ils rappellent notamment l'influence du protestantisme et ses effets sur la mode. Le costume que porte Cate Blanchett est impensable chez les Calvinistes français. C'était surement moins évident à la cour d'Angleterre, mais les rares images que nous avons de cette cour montrent qu'elle était beaucoup moins glamour que celle interprétée dans le film de Shekhar Kapur. Nos goûts et nos mentalités s'accordent vraiment très mal avec ceux du XVIe siècle.

 

Posté par Andelot à 11:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


04 janvier 2009

La toque

L'évolution de la toque et de la manière dont elle est portée dans la seconde moitié du XVIe siècle :

Evolution de la toque 1550-1600

Posté par Andelot à 17:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 janvier 2009

Evolution_de_la_toque

Posté par Andelot à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2009

Les années 1570


 

La toque haute atteint son apogée à la cour de France au milieu des années 1570. Elle continue de se porter encore dans la seconde moitié de la décennie.

Toques des années 1570 (1)

Toques des années 1570 (2)

Toques des années 1570 (3)

Cette mode apparaît très tôt en Italie :

Toques du sud de l'Europe

Posté par Andelot à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2009

Toque de la cour de Henri IIIDans la seconde moitié des années 1570, la toque se déplace à l'arrière de la tête. Elle disparaît derrière une touffe de cheveux frisés et relevés au-dessus du front. Le panache orné d'un bijoux se déplace au milieu dans l'axe du visage. Il peut être accompagné d'aigrettes, plumes effilées et droites qui concourent à l'effet de style des jeunes coqs de la cour d'Henri III.

Il s'agit là d'un phénomène de mode très caractéristique de la cour de France, qui ne touche pas les gens de robe.

La toque tend à se confondre avec le bonnet. 

toques de 1575 à 1577

toques de 1576 à 1578

toque anglaise de 1574Cette mode se retrouve dans les cours étrangères, notamment en Savoie et en Angleterre.

toques de Jacques d'Ecosse et de Savoie 1575 - 1580

Posté par Andelot à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 février 2009

Les années 1590 :

Le "collet" parvient à gagner son duel contre la fraise et devient la grande tendance. En conséquence, il connaît une évolution qui l'amène à changer de forme.

L'évolution du col à la fin du XVIe siècle consiste à un étalement progressif du rabat sur les épaules. Cette mode concerne essentiellement la France, l'Angleterre et les pays du nord de l'Europe :

gentilshommes_annees_1590

collet_1590_1600

fdssg

Posté par Andelot à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2009

Les années 1600 :

Le prince de Condé vers 1600A partir de 1600, le col recouvre quasiment toutes les épaules. Plié au-dessus des épaules, il a la forme d'un tétraèdre au sommet duquel trône la tête.

Les nobles et les plus riches le portent avec de la dentelle.

Au cours de la décennie, le col se soulève des épaules qu'il laisse apparaître. C'est ce qu'on appelle le collet monté, sorte de col empesé soutenu par des fils de fer  :

collet_1600

collet des années 1600-1605

1606-1610

Dans les pays d'Europe du Nord, on retrouve plus ou moins les mêmes formes :

Anglais 1603-1605

Anglais 1600-1606

1605

Pays-Bas 1607-1610

Hollandais 1605-1610

Posté par Andelot à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2009

_volution_du_col3Tableau récapitulatif et global de la mode du col de 1600 à 1650.

Il s'agit d'un tableau de portraits essentiellement français (4/20 sont des portraits d'Europe du Nord).

Posté par Andelot à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les nouveautés

Le blog est construit chaque mois par l'apport de nouveaux élements. Pour les connaître, il suffit de passer par le bandeau du blog ou le lien que voici

Posté par Andelot à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2009

A quelle époque historique renvoie La reine Margot ?


Margot, image du filmPermettez moi de revenir sur La reine Margot, pour vous présenter l'anachronisme des costumes de la scène du mariage.

L'histoire est censée se passer à une date précise (1572) dans un contexte déterminé qui est celui du début des années 1570, à la fin du règne de Charles IX. 

Il n'y a pourtant rien dans le costume qui ne permet de le confirmer.

 

1) Le collet monté (époque Louis XIII)

Guise, image du filmLe collet monté que portent la reine Margot et le duc de Guise est un élément de la mode des années 1610 qui ne fait son apparition progressive que sous le règne d'Henri IV. Il y a donc ici un anachronisme de 30 à 40 ans environ. A la vue des images, on se croirait quasiment au beau milieu du règne de Louis XIII.

 

2) La collerette Médicis

Catherine, rectification de la colleretteCatherine de Médicis porte une collerette à godrons que les dames de la reine Elisabeth d'Angleterre portent dans les années 1590 environ. Il y a dans cette image un anachronisme de 20 ans environ.

De la même manière que la coupe de nos pantalons modernes (pantalons larges ou slim par exemple), il faut bien prendre en considération que la forme des godrons, la taille de la collerette et le motif et la présence ou non de la dentelle correspondent à des décennies ou des périodes bien précises de la mode.

La collerette à godrons est née de l'exubérance de la mode propre aux années 1570. La reine Margot elle-même est celle qui la fait évoluer et diffuser en Europe. Mais au moment où la petite Marguerite se marie, où elle devient une femme, la collerette à godrons qui n'a qu'une dizaine d'année d'existence à peine, est très loin de présenter les formes de celles présentées dans le film.

Une retouche grossière effectuée sur la photo permet de corriger l'inexactitude.

Charles IX, image du film3) Le col en dentelle (époque Louis XIII)

Le roi Charles IX et son frère le duc d'Anjou portent un col en dentelle dans une découpe propre aux années 1625-1630 (voire encore 1640-1645). Une fois de plus, l'impression ressentie est que l'histoire se passe sous le règne de Louis XIII, impression que renforce la longueur des cheveux qui se portaient plutôt court sous Charles IX.   

cols des années 1580Le col que porte Jean-Hugues Anglade est-il historiquement douteux ? Au début des années 1570, le col porté à la cour est quasiment semblable à ceux que nous portons encore aujourd'hui. Toutefois, il existe sous le règne d'Henri III des cols -d'inspiration anglaise certainement- qui présentent une découpe quasi semblable mais sans pour autant avoir la même taille. Les cols en dentelle existaient déjà mais les revers ne se rabattaient pas encore sur les épaules.   

 

Reconstitution pour Charles IXL'inexactitude du col de Jean-Hugues Anglade n'est donc pas très grave. Il n'y a pas de critiques sérieuses à formuler dessus. Mais s'il avait été fait choix pour ce film de recomposer une période et de donner au film tous les éléments qui permettent de le resituer dans un contexte déterminé, la fraise aurait été largement préférable.

En conclusion, il paraît difficile de déterminer la période historique dans laquelle se situe le film La reine Margot car le costume renvoie à des périodes différentes, voire à une absence de période (notamment au niveau des coiffures). Le réalisateur a conçu son film sans chercher à procéder à une recomposition historique. L'univers façonné est celui d'un monde imaginaire construit sur une vision vague de la Renaissance.

Il est toujours bon de rappeler que La reine Margot est le type de film qui ne doit pas être pris comme un modèle de reconstitution historique mais uniquement comme une source d'inspiration artistique.

Posté par Andelot à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :